Comédienne

Comédienne

Originaire de Lille, Lucie Fabry est née au sein d’une famille qui pratique des activités artistiques diverses et variées (théâtre, musique, peinture, écriture), ce qui lui donne la chance d’être très jeune sensibilisée aux différentes formes d’expressions artistiques.

 

Elle entre à l’Ecole de Musique et étudie le violon dès l’âge de 6 ans en parallèle de cours de danse classique à l’Académie de Danse Gilles Jacquemin.

 

A 12 ans, elle commence l’étude du piano. Elle suit les cours de théâtre du Conservatoire d’Art Dramatique de Roubaix deux ans plus tard, année où elle commence également à expérimenter le domaine de la voix. Lauryn Hill lui donne l’envie de chanter. Elle se passionne pour la musique noire-américaine, le gospel, le blues, le jazz et la soul d’Aretha Franklin.

 

Après 3 années en lycée d’Arts Appliqués durant lesquelles elle étudie l’histoire de l’art, le dessin académique et technique, le design, le stylisme, l’architecture, … elle entame une carrière de mannequin qui l’amène à défiler et poser pour le luxe et la mode dans le monde entier (entre autres pour Vogue (Milan), Givenchy, Comme des Garçons (Paris), Glamour (Barcelone)…).

 

A partir de 2008 et durant 5 ans, Lucie Fabry jouera le rôle chanté d’Emilie, poupée espiègle de la comédie musicale pour enfants Les Jouets Magiques, mis en scène par Ulrich Vanacker, aux côtés de Grégory Deck en pantin naïf et enfantin.

 

En 2009, elle tourne dans son premier long métrage, Hors du Temps, réalisé par Jean-Teddy Filipe pour Arte. Elle se produit également en concerts comme chanteuse leader ou encore choriste dans plusieurs groupes de reggae, funk et soul.

 

Elle reprend ses cours d’Art Dramatique et intègre les cours de Chant Lyrique et l’Atelier d’Art Lyrique du Conservatoire de Musique de Roubaix en 2010. L’année suivante, elle complétera son cursus à Paris en participant à l’Atelier de musique de chambre et aux cours de déchiffrage du Conservatoire Hector Berlioz (Paris X). Elle se découvre un amour pour le courant vériste et les opéras de Verdi et Puccini, notamment La Traviata, Turandot, Madame Butterfly, Manon Lescaut, La Bohème, …

Amatrice du courant artistique surréaliste, elle s’intéresse à la magie, au théâtre noir et à l’illusion d’optique. Sa rencontre avec le magicien Jean-Frédéric Dubled donnera naissance à de riches amitié et collaboration. Il la formera à l’ensemble des tours de grande illusion et ils se produiront en spectacles durant 4 ans.

 

En parallèle, elle tourne dans plusieurs courts-métrages, séries et publicités pour lesquels on lui confie des rôles plus ou moins importants (Julie Lescaut, Un Flic, Les Petits Meurtres d’Agatha Christie, …) et elle collabore sur plusieurs projets théâtraux de la compagnie L’Eléphant dans le Boa (notamment la pièce Louise de Bettignies en 2011, dans laquelle elle interprète le rôle de Helena, cruelle agent de la Waffen SS, en pleine 2nde guerre mondiale).

 

C’est lors des stages de Pantomime et de Commedia dell’arte organisés par son Conservatoire qu’elle rencontre Adriano Sinivia, qui lui apprendra l’art de la mise en scène et avec lequel elle collaborera durant 4 ans comme Collaboratrice Artistique, Assistante à la mise en scène et Scénographe pour ses productions, à l’Opéra de Lausanne.

 

Début 2013, elle joue et chante le rôle d’Astrid dans Soleil de Guerre, écrit, composé et mis en scène par Jean-Louis Bachelet pour sa compagnie Anser Fabilis au Théâtre de la Comédie Saint-Michel à Paris. A la même période, elle rencontre Jean-Pierre Blivet, avec lequel elle continue aujourd’hui encore à perfectionner sa technique vocale à l’Institut Supérieur Européen de la Voix ainsi que lors de ses Masterclass.

 

Elle donne plusieurs récitals lyriques, notamment Massenet au Théâtre Louis Richard de Roubaix,  Stabat Mater de Pergolèse à l’Église Saint-Ambroise de Paris et Georg Friedrich Haendel à Clichy.

 

Elle est dirigée par le metteur en scène Jean-Claude Cotillard de 2012 à 2017 pour ses spectacles de divertissements, dans lesquels elle tient les rôles principaux féminins : Magic Horror Show en 2012 et 2013, Révérence en 2013 et 2014 (elle y présente et commente un spectacle aquatique de dauphins) Gaulois-Romain : Le Match ! en 2015, 2016 et 2017 (dans lequel elle interprète une diva-star capricieuse et caractérielle) et Hallucino-Jane, personnage étrange steam-punk dans un spectacle de magie en 2016.

Lucie collabore également à partir de 2016 avec la Compagnie Théâtre de l’Impossible, pour laquelle elle chante dans deux de ses productions : Frères Humains, Sœurs en Humanité (grand auditorium de la Bibliothèque Nationale Française François Mitterand) et Louise Michel.

 

C’est également en 2016 qu’elle écrit, joue et chante son propre spectacle : Cabaret, A Story of Love. Elle y interprète une jeune femme artiste et amoureuse qui préférera sa passion pour le chant à celle pour son fiancé. Elle joue la première au Théâtre des Maréchaux de la ville d’Avallon en mars 2016 et y remporte un franc-succès de la part du public et du quotidien l’Yonne Républicaine.

 

Amatrice de musique jazz, elle commence à fréquenter régulièrement les jam-sessions la même année. Elle y rencontrera des musiciens avec lesquels elle donnera des concerts, notamment au Café Universel en octobre 2017 (Quartet Emmanuel Lombard) et à la salle des fêtes d’Alfortville en février 2018, entourée du pianiste Samy Kerob, du contrebassiste Charles Calamel et du batteur Gérard Dantec.

 

Elle entre en mars 2017 dans la troupe de chez Maxim’s, produite par Pierre Cardin et dirigée par Gérard Chambre. Lucie joue et chante sur la mythique scène art nouveau de chez Maxim’s chaque lundi soir dans Parlez-moi d’amour… Au lit !, spectacle dont la première voit le jour au Festival de Lacoste, produit par Pierre  Cardin, puis au Festival d’Auribeau-Sur-Siagne, en Juillet 2017. En Juillet 2018, le nouveau spectacle de la troupe, Un Italien à Paris, voit également le jour sous les auspices de Pierre Cardin au Festival de Lacoste. Spectacles de cabaret music-hall, elle chante, joue et interprète divers personnages aux côtés de Véronique Fourcaud, Mika Apamian, Pierre Lecomte, Fabrice Coccito, Gérard Chambre et accompagnée au piano par Marion Villaneau.

 

Elle incarne le rôle d’Aldonza, que Don Quichotte appelle sa « Dulcinea », dans Don Quichotte Flamenco au Théâtre Romain de Fréjus en Juillet 2017. Ce spectacle sera notamment  joué au Théâtre du Gymnase (Paris) en Mai/Juin 2018, dans la cour du château de la Tour d’Aigues à l’occasion du Festival Cultures Complices  et à l’Hippodrome Roberty (Avignon) en Juillet 2018.

 

Elle continue aujourd’hui encore à poser et tourner pour la publicité (Citroën Italie, Accord Hôtel Arena,…) et est engagée pour de la voix off (La Poste,…).

Il lui arrive occasionnellement de donner des cours de chant, elle a notamment coaché la comédienne Cyrielle Clair dans le cadre de son spectacle Marlène is Back ! (Miami,FL et Las Vegas, NV), produit par Pierre Cardin.

Lucie Fabry

Partagez l'article
  •  
  •  
  •